Les yeux tournés

10 septembre 2014

Et ce n'est que le début...

Hier soir, 7 heures pm, le garde de nuit de l'école me montre ses mains saignantes.

-ça va?

-Oui, ça va.

Comme de fait, l'autre homme décide de me montrer aussi les siennes : rien d'alarmant, il se ronge les ongles.

Pourquoi il saigne comme ça alors l'autre? Aaah, d'accord, il soulève un gros morceau de plastique, sans gants pour se protéger (Bienvenue au Maroc).

Or, rien ne peut me décourager pour l'instant ; j'aime mon travail. 

Aujourd'hui, c'était notre rentrée scolaire. Ca sentait la sueur, le stress et, la peinture fraicher. Bonheur quand j'ai entendu les rires des enfants.

N'empêche, ces deux hommes ils ont travaillé toute la nuit, hier, afin que les classes soient prêtes... était-ce prêt? 

-Tu veux un plaster?

- Non, ça va.

-Bonne chance alors!

Etait-ce prêt?

C'est un autre sujet de conversation. Je ne me plaindrai pas cette année; je ferai des commentaires en papier de construction et je verrai ce qui s'envolera au vent.

Et pour le reste, on verra. 

 

 

Posté par Lilou Manitou à 22:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 juin 2014

Pardon

Pardon, canal blog, je t'ai mis de côté. Tu n'étais pas très loin, entre mon grille-pain et mon four à idées, mais le truc,  c'est que la routine m'a attrapé. 

Ben oui, la routine du Maroc, la salle de gym, les soirées passées au café, la journée à la plage, le mariage merveilleux qui nous fait passer une nuit blanche ( et qui fait vomir de fatigue mon copain), le samedi football, le lundi activité, le jeudi cours particuliers, le mercredi surf et médina.

Ben oui, parfois j'oublie que je suis ici, j'écoute un film à l'ordi et quand je lève les yeux, je me rends compte à quel point je suis contente d'être ici. 

Parce que c'est different et pareil.

Different parce que la culture est remplie de ses petits details si charmants.

Par exemple, quand un homme veut s'adresser a un autre dans la rue, et qu'il est pour lui un etranger, il va l'appeler Si Moh, en terme diminutif de Sidi ( monseigneur) mohammed ( un des noms les plus communs ici) 

Et pareil parce que maintenant je me sens chez nous ici. Parce que la routine s'est installee et qu'une harcha le matin, c'est franchement bon.

C'est grisant.

Un jour avec mon copain, quand on était encore à Montréal, j´ai voulu prendre un shortcut pour aller à notre appart sur Beaubien. Fallait juste passer cette grille de métal près de la rue des carrières. Il me disait, c'est trop haut, Laurence, tu vas avoir peur, tu pourras pas sauter rendu au top, tu vas voir, c'est une mauvaise idée. 

J'ai dit, mais ça va être grisant! Grimpant en haut, j'ai eu la chienne. Tellement la chienne que j'etais pognee la, en haut, entre une grille et une rail de chemin de fer, pendant les 5 minutes les plus longues de ma vie. 

Finalement, copain m'a convaincu qu'il allait m'attraper si je descendais un peu, faque j'ai pitche mes sandales, descendue pieds nus, mes orteils aggripant la grille et me suis lancee dans ses bras.

Je pense souvent a ce moment ici. Parce que c'etait grisant. Je suis passee a travers 3 emotions contradictoires en 6 minutes trente secondes.

1. Excitation

2. Peur blanche

3. calme sentiment de securite 

Dans une nouvelle culture, on vit beaucoup beaucoup d'emotions. Pis je suis ben contente de t'ca.

Ca va faire un an qu'on est la, et j'en reviens pas. Un an que j'ai revu mes chers amis et famille. Un mois et demi avant de vous revoir... J'ai si hate.

Ca passe vite.

et c'est grisant.

 

 

Posté par Lilou Manitou à 22:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 avril 2014

2 mariages en une nuit pour sadia et khadija

- Ouin, finalement, j'irai pas au mariage de Sadia. c'est trop loin, trop dangereux, le soir comme ca.

MAIS on devait aller a ce mariage. Alors, on a pris le taxi.

destination TAKADOUM, un quartier, comment dire....euh...populaire de Rabat. C'est pas une place a visiter a 21:00 le soir. Mais quand on a un mariage d'une amie marocaine....well...

et un gars doit nous attendre devant le Mini- parc la bas. Euh...le gars nous attend pas, il est reparti, il nous a pas vu...ouin, c'est vrai qu'on a l'air d'habiter le quartier, moi avec un caftan traditionnel ( prete par mon amie Salima merci ) et fred avec son suit. 

Evidemment qu'on a attendu 40 minutes apres le gars, parce qu'il s'est pas donne la peine d'appeler Sadia pour lui dire qu'il nous avait pas trouve. 

Le mariage devait commencer a 21:00. Donc a 12:30.  

On arrive. Fred est le seul gars. silence dans la salle, tout le monde nous regarde, on s'assoit dans le fond. Le monde arrive. A compte goutte. Ils s'assoient tous aux autres tables. Fred predit que notre table sera la derniere a se remplir. il gagne. Il me fait remarquer que ma ceinture est a l'envers. oui, elle l'est. la corde pour attacher va dans le dos...j'avais oublie...

Cest dans un sous sol couvert de tissus blanc, y a trop de monde, ils enlevent les tables. La musique super forte, tout le monde est assis, sauf notre table ( en fait, notre cercle de chaise) tout le monde danse. J'essaie de suivre le style de danse. Bouge tes bras, bouge tes fesses, tourne en rond, sautille tout le temps, on dirait que tu suis le rythme...hehe et on attend.

un long. moment.

Oh lala, mais on peut pas partir avant d'avoir vu la mariee...faque on est parti cinq minutes apres. On a pris les photos ( et non j'ai pas apporte mon appareil de peur de me faire voler)  

deuxieme destination Temara.

mais il y a plus de taxis a cet heure la pour Temara. Que les petits taxis qui nous font le trajet a 100 dirhams. Ce qui equivaut a 14 dollars canadien) pas cher pour nous. faut dire qu'il faut une de ces marge de profit, dhabitude c'est 6 dirhams. (moins d'un dollar) 

Arrivee au deuxieme wedding a 1:30. L'heure pour voir la deuxieme tenue de soiree de madame, danser,danser encore, voir une troisieme tenue de soiiree, danser, parler, voir une quatrieme tenue de soiree. Manger. 3:30 du matin.

C'est plus aere comme espace, merci, merci. Ca se passe sous un chapiteau. 

Ya une fille qui s'assoit a notre table, mon amie dit qu'elle est folle. ok, elle a change trois fois de tenue de soire. ( c'est juste la mariee qui fait ca d'hab) ok, elle prend le micro du band et crie. Ok, elle lance des petales de fleurs sur les maries. 

Ok, elle est speciale. 

A 4:30, le fils de mon ami dort sur la table. Alors, on se dit, on s'en va. On monte voir la mariee pour lui donner notre cadeau et hop, elle convainc mon amie de rester pour un quinze minutes supplementaire. 

Un quinze minute marocain, donc. Une heure plus tard, fred dort sur la table. Et le gateau est pas encore servi.

on est quand meme parti. 

 

 

 

 

 

 

Posté par Lilou Manitou à 13:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2014

Etre ou ne pas etre : objectif

Etre ou ne pas etre objectif?

je lis un article sur la femme.

Elle parle de son mari. Bon, il est pas champion le bonhomme, mettons qu'il fait pas grand chose dans la maison. 

Ce qui me surprend c'est que l'auteur de l'article, une journaliste diplomee, y ajoute son grain de sel. 

Et que le mari, finalement en prend toute une raclee. Parce que les propos dans l'article sont degradant pour l'homme en question. 

Je cours pas avec un drapeau blanc pour sauver tout le monde, mais le monde de l'information est d'etre objectif, non? Et le role de la journaliste est de presenter une histoire, non? Et si l'histoire degrade quelqu'un? 

Dans mon monde a moi, si l'article est suppose etre informatif, pourquoi en est-il autrement?

different pays, different moeurs. 

 

Posté par Lilou Manitou à 14:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2014

Les oeufs de Paques

4 jours avant le conge scolaire. 2 semaines. Hourra le hoola-oop. 

Mes eleves de maternelle savent presque deja lire. Oula-hourra-oops.

Bon, quelques exceptions pres.

L'ete est arrive. Il fait chaud. Il fait beau. Les oeufs de paques vont faire des oeufs brouilles.

Les chasses aux oeufs de Paques ont commence. Le carnaval va faire des siennes vendredi. 

Au menu durant le conge, relax, surf et danse en ligne dans le Morocco Mall. Ecouter du jazz a Casablanca.

Et surtout aller chercher notre carte de sejour...10 mois plus tard dans les maritimes du desert du Sahara.

Prime des vacances: j'ai achete un logiciel pour apprendre l'arabe / un livre sur la dramatherapie. 

Bonus. pas d'assistante cette semaine, elle s est presque cassee une jambe en sautant avec un eleve y a un mois. Elle portait une attlele la semaine derniere, je l ai supplie de pas venir. Apres tout, elle peut pas marcher, ni s'asseoir. Niveau efficacite, c'est moyen la pauvre.

Bref, sinon, evaluations oresques terminees, le soleil brillera sur les rues de Rabat pour les vacances qui sont franchement longues et agreables!!! 

Posté par Lilou Manitou à 21:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 mars 2014

Je t'aime t'aBime

Il pleut, grêle et grêle encore.

Rabat, 14:23, heure du Maroc.

La couverture du Magazine Fémina du mois dernier montre une femme avec un visage meurtri, le bras dans le plâtre.

Noir et blanc. Les traits tirés, la fatigue dans les yeux, le désespoir se lit partout.

Je t'aime, je t'abime, thème du mois du Magazine.

Dans un pays où l'avortement est encore interdit par la loi, j'en viens à me questionner.

Les marocains ont tendance à dire qu'ils sont plus Européens qu'Africains.  Faut dire que j'ai commencé à les croire. 

Avec le train train quotidien de mes derniers mois ici, le niveau de vie ressemble en bien des points à celui du Canada. 

Mais quand je lis que les relations sexuelles hors mariages sont passibles d'emprisonnement (même si c'est un viol), je tombe en bas de ma chaise.

Et me foule la cheville.

Il y a des couples ici.  Oui, oui. Ils font du necking dans des chars. D'autres font plus. D'autres ont leur première expérience avec une pute. Et certains rougissent quand ils nous disent qu'ils se donnent la main.

La société change, évolue ici, et les lois?

J'imagine que ça va changer. On a pas construit Rome en deux semaines. 

Laissons-leur en trois.

:) 

 

Posté par Lilou Manitou à 15:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2014

Surf abd Turf

image

image

image

image

image

Deux semaines, trois wet suit, deux litres d'eau avalées et quatre douches plus tard, on peut dire qu'on apprend à surfer.

On pensait rocher comme des caillous et rester pris dans le carcan de la vague, mais ça va plutôt bien. Faut dire qu'on a un prof extra et que l'école de surf a tout d'un décor de film chill-reggae-tracy chapman en background. 

À défaut de montrer des photos en wet suit,  des photos de notre plus récent voyage au sud du Maroc. Midelt-Merzouga-Ouarzazate-Marrakech-Essaouira et El Jadida au menu. 

Une photo de la suite la plus kitsch-bonbon-licorne à Midelt. 

Une autre montrant ma force surhumaine sur le plateau de tournage d´un film de Jésus.

Et puis, le Ksar Ait benhaddou, les montagnes près de Marrakech et une vue circulaire d'Essaouira. 

Découvrir le Maroc, c'est voir 8 pays en 1.

Laila saida. 

 

 

 

 

Posté par Lilou Manitou à 18:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 février 2014

Merahbabik Au Sahara

image

image

image Bienvenue dans le Sahara. Après des heures de routes, de montagnes, canyon, des centaines de palmiers et deux arc-en-ciel, nous sommes à Merzouga. Les portes du désert  s'ouvrent à nous, le coucher du soleil à l'horizon. Demain, surf dans le désert, tour de chameau et plus encore. Faire le tour du Maroc, c'est visiter huit différents pays. Tous les paysages sont à l'honneur ici. Bref, lila saida! 

Bonne nuit 

Posté par Lilou Manitou à 23:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2014

C'est l'hiver

image

Ils disent. Vous allez voir, il fait froid, très froid et puis, il pleut, il pleut. De novembre à janvier, vous êtes foutus. 

Mais Novembre, pas de pluie plus de trois fois. 

Ils disent. Vous allez voir en décembre, il fait froid, il fait très froid et puis il peut à dormir debout. De décembre à février, vous êtes emmerdés.

Mais décembre arrivé, pas de pluie plus de quatre fois. 

Ils disent. C'est parce que vous êtes chanceux, attendez le moi de janvier, là, ça va barder, de gauche à droite, de bas en haut, il va pleuvoir et surtout, vous allez avoir froid. Il fait très froid.

Mais janvier se termine là, et il faut l'admettre, il a plus six fois. Mais il fait pas froid. 

Contente de l'admettre, la température est agréable. Même si le chauffage est un luxe, les chandails chauds ne le sont pas. Alors, on s'habille et ça va. 

Avec le sourire. Et la photo montre le ciel de janvier. La mosquée Hassan 2, la troisième plus grande mosquée au Mond. Avait ouvert son toit ouvrant ce jour-là. 

Posté par Lilou Manitou à 18:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 janvier 2014

Moment of glory

Pour la fête du nouvel an berbère, mes amis et moi ont eu droit à une minute de gloire. Le vidéo de 5 minutes a été publié dans un journal marocain (hespress) et nous montre pendant un bon trente secondes. Qu'est-ce qu'on fait? On tient le drapeau berbère. Difficile? Non, pas autant que de faire décoller le dit-drapeau dans les airs avec des ballounes à l'hélium. Résultat: malaise et rires. 

Entre 3:56 et je sais pas quoi. 

 

Posté par Lilou Manitou à 16:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]